TO MEET UP

Création 2017-2018

2ème volet du triptyque hOw... to meet up... you

Quatuor (3 danseurs et 1 musicien)

durée : 45mn

première : le 5 juillet 2018

 

à propos du format

A l'inverse de "hOw" où le cube était un espace dangereux, limitatif, attractif et enivrant, il sera question, pour « to meet up », de nouvelles « rencontres » avec la matière et le volume. Partir de l'abstrait, questionner les états de corps et faire émerger comme une évidence une autre conquête du cube, avec un mot clef : Dépassement (de soi, de l'espace, du volume, de la hauteur).

 

à propos de la thématique

Pour la construction du décor je m’inspire de l’univers de la BD La fièvre d’Urbicande. Entre acrobaties, danse contemporaine et musique live, dans l'univers de To meet up se mêlent différents arts créant des points de friction ou de fusion et où l'influence de l'un sur l'autre est source de surprise pour les spectateurs... Un cube proposé aux interprètes comme espace variable de jeu et de contraintes. Tour à tour partenaire, point de rencontres des 3 interprètes ou paysage onirique, il deviendra ce qu’il ne semble pas être.

 

distribution

mise en scène chorégraphique : Dominique Guilhaudin

interprètes : Sacha Glachant, Jorys Zegarac, Maxime Herviou

composition et musique live : Bertrand Blessing

CATCH ME

Création en 2016

Quatuor (3 danseuses et 1 musicien)

durée : 35mn

première : le 29 avril 2016

à propos du format

3 "luchadors" passent de l'attaque à l'esquive, de traversées fulgurantes aux portés acrobatiques,... puis les masques tombent ! le ring laisse place à un espace scénique évolutif à l'intérieur duquel les interprètes devront coexister.

 

à propos de la thématique

"Pour cette nouvelle création je veux me confronter au principe de dualité de l'être humain sa force et ses faiblesses, bousculer les idées reçues des représentations collectives de l'homme fort et de la femme sensible.

 

Un trio de danseuses révélera au fur et à mesure de la création ce qui constitue pour moi la féminité en exploitant ce qu'il y a de convenu mais aussi d'étonnant, de différent et de semblable à l'homme. Je parlerai de ce que l'on attribue communément au genre masculin, la Détermination, au genre féminin, l'instabilité et en conclusion à l'individu, la liberté. Ces trois mots seront la colonne vertébrale du spectacle autour desquels tout s'articule."

- D. Guilhaudin

 

distribution

mise en scène chorégraphique : Dominique Guilhaudin

interprètes : Géraldine Mainguet, Jade Schrapp, Bi-jia Yang

composition et musique live : Bertrand Blessing

décor : Charly Frénéa

costumes : conception Dominique Guilhaudin/ réalisation Aline Girer

Création en 2014

Trio (2 danseurs, 1 musicien)

durée : 40mn

première : 25 et 27 février 2014 Chambéry

hOw

 

 

à propos du format

Un objet d’exploration : un simple cube métallique s’utilisant en extérieur et  intérieur comme partenaire privilégié à la fois manipulateur et manipulé.

 

à propos de la thématique

Ce cube représente une maison dans les arbres, un souvenir d'enfant partant du ventre de la mère, comme une boîte de Pandore qui à chaque ouverture nous embarque dans une petite histoire d'humain, nous livrant un secret. Un espace  qui devient dangereux, attractif, envirant, troublant, imposant et limitatif aussi…

 

‘hOw’ est une pièce chorégraphique qui explore les limites de l’équilibre, la prise de risque et l’illusion avec un objet qui “n'est pas ce qu'il semble être”  et qui devient le moteur d’un univers poétique et magique entre réel et illusion!

 

distribution

mise en scène chorégraphique : Dominique Guilhaudin

répétitrice : Lili Cheng

interprètes : Sacha Glachant et Jade Schrapp

composition et musique live : Bertrand Blessing

décor : Charly Frénéa

eRO

Création en 2012

Duo et trio

(1 danseur + 1 musicien ou 2 danseurs+ 1 musicien)

durée : 28mn

1/4

 

à propos du format


J'ai voulu créée une 'carte postale' une pièce qui puisse se jouer en intérieur comme en extérieur sur une place, dans une salle, dans une cour. Une pièce avec laquelle nous pouvons être autonomes techniquement.

Une pièce unisexe, que je propose sous plusieurs forme : Un duo ou un trio danse/musique avec  une partition identique pour un danseur et une danseuse qui laisse transpirer la part de  féminité/masculinité de l'un sur l'autre et inversement.



à propos de la thématique​

Nous nous sommes tous sentis un jour dépassés par notre quotidien et ses contraintes, comme un raz de bol général, une envie de tout envoyer balader, j’ai voulu parler de ce moment, mais aussi de la force que nous ressortons de ces instants de doute et comment nous repartons plus forts !


« Un individu est là devant nous. Comme chaque matin, il commence sa journée, mais cette fois son « cocon quotidien » n’est plus à sa taille, il prend vie, grandit, le dépasse : Dans eRO, je décortique une mise à nue, un combat… un réveil !.» D. Guilhaudin



​distribution


mise en scène chorégraphique : Dominique Guilhaudin
interprètes : Gianluca Girolami, Géraldine Mainguet
composition et musique live : Bertrand Blessing​

 

BENVEGNA

 

Création en dec 2010

Duo féminin (1 danseuse + 1 comédienne)

durée : 35min

1/3

 

à propos du format

Deuxième carte postale, que j'ai plus centré sur le jeune public même s'il s'agit d'une pièce que l'on joue en tout public familial.

 

à propos de la thématique

La volonté de postuler à cet appel à projet n’est pas le fruit du hasard. En effet, savoyarde de naissance, Dominique Guilhaudin a toujours baigné dans cet entre deux car même si la Savoie est depuis longtemps rattachée à la France des traces de ses origines piémontaise demeurent dans le quotidien de ses habitants.

Un duo comme référence à cette séparation et un duo… de femmes, peut-être un clin d’œil au suffrage masculin qui entérina le rattachement à la France

Benvegna est proposé comme un détournement artistique de la frontière, du (r)attachement, de la différence : des cultures mais aussi de langages (parlé, corporel avec la danse et le théâtre)…un regard non sans une pointe d’humour !

 



​distribution


mise en scène chorégraphique : Dominique Guilhaudin
interprètes : Antonella Amirante, Géraldine Mainguet
bande son : Jean-Marc Toillon